On connaît l’importance de l’alimentation sur la santé, principalement sur les deux tueurs principaux dans nos contrées : les cancers et les maladies cardiovasculaires.
Adopter des habitudes alimentaires saines, c’est :
- Diversifier son alimentation et les modes de cuisson
- Eviter certains produits tels que les plats industriels, les fritures, les sucreries, …
- Réduire sa consommation de viandes rouges et manger plus de fruits et légumes
- Ne pas boire (trop) d’alcool, ni de sodas. Limiter le sel, le gras et le sucre.
Mais on peut aussi aller plus loin, et privilégier des aliments aux vertus particulières anti-cancer.

Attention : Aucun aliment ne constitue un remède contre un cancer ! Les propriétés « anti cancer » des aliments évoqués concernent la prévention de l’apparition et du développement de cancers

Voici quelques aliments de saison aux vertus santé que vous pourrez trouver dans une version locale et bio.

Rédaction S. Audali 

Les fraises

fraises

Ces fruits rouges, riches en vitamine C, peu caloriques, qui annoncent les beaux jours, combinent saveur et propriétés antioxydantes.

Les fraises contiennent de nombreux polyphénols, aux vertus antioxydantes, qui peuvent contribuer à prévenir le développement de cancers. Elles contiennent également des anthocyanides, des composés phénoliques, qui jouent un rôle dans le ralentissement de la croissance des tumeurs, au niveau du côlon et de la sphère buccale. De plus, les fraises sont connues pour leur composant qui favoriserait la défense contre les molécules qui induisent des mutations de l’ADN, l’acide ellagique.
Ce fruit, peu calorique car il est gorgé d’eau, peut s’adapter à de nombreuses préparations.

astuces

L’astuce
Pour éviter qu’elles se gorgent d’eau, il faut laver les fraises sans retirer leur pédoncule et ne pas les laisser tremper.

Les jeunes oignons

poireaux

Ces oignons nouveaux, riches en vitamines C et B et en fibres, se consomment frais et sont plus doux que les oignons secs.

Les légumes de la famille des alliacées (tout comme l’ail et l’échalote), contiennent de la quercétine, dont les propriétés protectrices contre certains cancers (œsophage, pharynx, estomac et intestin en particulier) sont aujourd’hui bien démontrées. L’extrait d’oignon montre aussi une activité antimutagène. Ils sont également très riches en antioxydants.

astuces

L’astuce
Si on ne digère pas bien l’oignon cru, on peut le cuire. Pour cela, il est préférable de le hacher finement afin de réduire son temps de cuisson. Néanmoins, la chaleur élimine la vitamine C ainsi qu’une partie des antioxydants qu’il contient.

Les radis

radis

Le radis est un légume de la famille des brassicacées, comme la roquette et le chou. Il s’agit d’un aliment très ancien, au goût piquant caractéristique et riche en vitamine C, potassium, fer et antioxydants.

Les radis contiennent des pro-anthocyanidines (pélargonidines) et du kaempférol, qui inhiberaient le développement de certaines tumeurs. De nombreuses études suggèrent que la consommation régulière de brassicadées est associée à la réduction du risque de cancer du poumon, des ovaires, de la vessie, du sein et du système digestif.

astuces

L’astuce
Attention aux radis trop gros : ils sont généralement creux et sans beaucoup de goût. Pour évaluer la fraicheur des radis, observez leurs fanes, elles doivent être bien vertes et fermes.

Les maquereaux

Maquereau

Certes, on les trouve presque toute l’année, mais au printemps on privilégie l’achat de poissons frais tout juste pêchés en mer du Nord.

Le maquereau est un poisson gras, appartenant à la famille des scombridés, et il n’est pas en menace d’extinction. Ce poisson gras est très riche en oméga-3, dont on connaît les vertus sur la santé cardiovasculaire, en vitamine B 12, vitamine D, sélénium, iode, magnésium et phosphore.
Parmi les poissons gras, il est conseillé de préférer le maquereau au thon ou au saumon parce qu’il est moins à risque de contenir des métaux lourds et autres substances classées cancérigènes.
Sa richesse en sélénium, un puissant antioxydant, lui permettrait de contribuer à diminuer le risque de cancer de la prostate chez l’homme et du cancer de la vessie chez la femme.

astuces

L’astuce
Il est important de consommer le maquereau dans les 24 heures après sa pêche pour éviter un risque d’allergie. Un poisson frais se reconnait à ses yeux brillants et sa rigidité. 

Lexique

Anthocyanes (ou anthocyanidines) sont des pigments naturels des feuilles, des pétales et des fruits, situés dans les vacuoles des cellules. Les anthocyanes sont présents dans un certain nombre de végétaux tels que myrtille, mûre, cerise, raisin noir, orange sanguine, aubergine, pomme de terre vitelotte, prune... aux couleurs profondes et bleutées. 

Anti-oxydant : on regroupe sous ce terme certaines vitamines, oligo-éléments, certains micronutriments présents naturellement dans notre alimentation et qui ont pour effet commun d'aider à protéger les cellules de l'organisme de l'effet des radicaux libres.

Fanes : feuilles de certaines plantes potagères (radis, carottes, etc.)

Mutagène : qui favorise les mutations

Phénols : dans la nature, ce sont des alcools aromatiques produits par les végétaux. 

Sources :
- Pr D. Khayat et C. Khayat, La cuisine anticancer, éd Odile Jacob, 2016 ISBN : 987-2-7381-3375-5
- Dr G.Moreau et Dr O.Coudron, Mangez, votre santé va changer, éditions Racine, 2011, ISBN : 978-2-87386-719-5

 

 

Curated Tags

Nos publications